Depuis l’an 2000 le Red Champagne est la propriété de la compagnie Breuvages Red Champagne qui elle est la co-propriété des frères Pierre et Frédéric Simard. L’entreprise se situe dans la ville de Dolbeau-Mistassini au Lac St-Jean. Le Red Champagne est distribué par la compagnie Philippe Simard & Fils Ltée. Celle-ci est dans le domaine des rafraichissements depuis 1929 et en est à la 3e génération. Philippe Simard & Fils Ltée. Opère dans les secteurs du Lac St-Jean, Chibougamau et Chapais.

Au milieu des années 1930, M. Elzéar Plourde et M. Adélard Gagné fondèrent une entreprise d’embouteillage de boissons gazeuses dans la municipalité de St-Jérôme (Lac St-Jean), maintenant appelée Métabetchouan. Cette entreprise porta alors le nom de Gagné & Plourde.

Gagné & Plourde obtint une franchise des Breuvages Jumbo pour desservir le territoire du Saguenay/Lac St-Jean. La bouteille Jumbo, alors utilisée, était un contenant de 60 onces, transparent et embouti d’une forme en relief représentant un éléphant. Les essences embouteillées par Gagné & Plourde, dès le début des opérations de cette entreprise, étaient le Cola, l’Orangeade, la Fraise, le Cream Soda et le Cidre Champagne.

Au cours des premières années de fonctionnement, l’entreprise progressa de façon continue. En 1937, M. Plourde prit la décision de quitter Gagné & Plourde pour aller s’établir à Jonquière et y fonder, avec l’aide de son fils Herménégilde, sa propre entreprise qui porta alors le nom de Plourde & Fils. Le développement de cette nouvelle entreprise à Jonquière permettait de mieux desservir le secteur Saguenay en laissant le soin à M. Gagné de continuer à développer les ventes de son entreprise au Lac St-Jean. L’entreprise Plourde & Fils progressa rapidement au Saguenay. Ayant acquis également une franchise des Breuvages Jumbo, cette nouvelle entreprise se concentra d’abord dans la distribution des produits Jumbo. En 1942, Plourde & Fils obtint les droits de distribution du produit Red Rock Cola, vendu en format de 7 onces. Quelques années plus tard, en 1944, Plourde & Fils obtint également une franchise pour vendre les saveurs Suncrest, offerts en format de 12 onces. Par la suite, Plourde & Fils racheta de M. Gagné les droits de distribution des breuvages Jumbo pour le territoire du Lac St-Jean et tout l’embouteillage de ces produits fut regroupé à Jonquière.

Plusieurs produits s’ajoutèrent ainsi aux Breuvages Jumbo. Quelques uns de ces produits, tel que mentionné précédemment, étaient des produits franchisés tel que le Red Rock Cola et le Suncrest. D’autres produits étaient des recettes-maison préparées par le fils cadet d’Elzéar Plourde, Herménégilde. Celui-ci avait le goût très développé et possédait de grandes aptitudes à préparer des mélanges diversifiés. C’est notamment ce dernier qui a développé la préparation du Cidre Champagne, l’ancêtre du Red Champagne que nous connaissons aujourd’hui.

La liste de tous les produits alors embouteillés dans cette entreprise de Jonquière peut s’établir comme suit : Jumbo, Suncrest, Nugrape, Red Rock Cola, Cidre Champagne, Royal Crown Cola, Pure Spring, Uptown et, finalement, tous les produits-maison signés « EPL+ »(Elzéar Plourde Ltée), et ce, selon différentes saveurs.

Le 27 août 1946, la compagnie fut constituée en corporation sous le nom de Elzéar Plourde Ltée. Celle-ci continua de progresser par la suite de façon constante.

Au cours du mois de mai 1951, M. Herménégilde Plourde prit la décision de quitter Elzéar Plourde Ltée pour aller développer sa propre entreprise à St-Félicien afin de mieux desservir les clients vivant dans le haut du Lac St-Jean. Il opéra alors cette entreprise sous l’appellation Suncrest St-Félicien. Quelque temps plus tard, Mme Lucille Plourde, l’une des filles d’Elzéar Plourde, prit la relève de la direction de l’entreprise Elzéar Plourde Ltée, à Jonquière.

Au cours du mois de janvier 1956, le plan d’embouteillage développé par M. Herménégilde Pourde à St-Félicien fut détruit par le feu. Ce dernier décida alors, sur la base d’une entente établie avec son père Elzéar et sa sœur Lucille, de poursuivre les activités de son entreprise en ouvrant un dépôt à St-Félicien tout en réalisant l’embouteillage des produits au plan de l’entreprise familiale à Jonquière. Cette stratégie d’affaires donna des résultats et elle s’est poursuivie pendant quelques années. Quelques années plus tard, après le décès de M. Elzéar Plourde (1962), Lucille Plourde proposa à son frère Herménégilde d’acheter tout le territoire de distribution qu’il détenait dans le haut du Lac St-Jean, à savoir de Chambord jusqu’à Ste-Monique. Elle lui demanda du même coup de revenir avec elle à Jonquière afin de l’aider à consolider le développement de l’entreprise familiale, et ce, à partir du plan de Jonquière.

Au cours de l’année 1964, M. PLourde réintégra l’entreprise familiale. Ce retour facilita grandement le développement de l’entreprise Elzéar Plourde Ltée. On obtint d’une part la franchise Pure Spring en 1965. Le lancement de la franchise Pure Spring nécessita cependant d’importants investissements, notamment l’achat de bouteilles, de caisses neuves, de nouveaux camions pour la distribution des produits. Pendant quelques années, tout fonctionna à merveille grâce à l’obtention de cette franchise. Puis les affaires devinrent plus difficiles : la compétition se fit sentir de la part des plus grandes compagnies et les espaces de rangement obtenus dans les épiceries de la région furent plus restreints. La direction d’Elzéar Plourde Ltée décida alors d’établir une nouvelle stratégie de vente : s’adresser directement au consommateur par la vente des boissons gazeuses réalisée à domicile, tout en poursuivant la vente des produits dans les épiceries et dans les dépanneurs consentants. La distribution à domicile progressa de façon marquante. Quelques années plus tard, Elzéar Plourde Ltée laissa tomber progressivement la franchise Pure Spring. M.Hernénégilde profita de l’occasion pour développer et renforcer la mise en marché de ses propres essences EPL+. Ces essences pouvaient facilement se comparer, voire même dépasser en qualité et en goût les boissons gazeuses des différentes marques concurrentielles alors connues.

Dans l’ensemble, l’on peut facilement affirmer que c’est la boisson gazeuse Red Champagne qui a largement contribué à la continuité de l’entreprise Elzéar Plourde Ltée au cours des années, en dépit de certaines périodes plus difficiles rencontrées.

Il faut également noter qu’au sein de l’entreprise familiale Elzéar Plourde Ltée, et tout au cours des années de fonctionnement de cette entreprise, c’est M. Herménégilde Plourde qui a eu la responsabilité de préparer les mélanges-maison et d’assurer la qualité des produits finis. On peut facilement lui attribuer le titre de « père du Red Champagne », un titre qui lui survivra assurément.

À la fin des années 1980, Mme Lucille Plourde décida de se retirer des affaires de la compagnie. Son frère Herménégilde, peu de temps après, décida également de prendre sa retraite. L’entreprise passa alors aux mains d’hommes d’affaires venus de l’extérieur. Pour diverses raisons, mauvaises orientations stratégiques et gestion déficiente, ceux-ci furent assez rapidement acculés à la faillite. Le créancier hypothécaire décida alors de poursuivre les activités de l’entreprise jusqu’à ce qu’il puisse trouver un nouvel acquéreur. Quelques années plus tard, un nouvel acheteur fut trouvé et ce dernier poursuivit les opérations pendant une certaine période. Malheureusement, il fut incapable d’assurer la continuité de l’entreprise et celle-ci fut définitivement fermée.

Il peut être intéressant de présenter l’historique des différents contenants qui ont été utilisés pour la mise en marché du produit Red Champagne, et ce, depuis la création de la recette originale de cette boisson gazeuse. Au tout début, on utilisait une bouteille de verre transparent de 10 onces avec capsule lettrée Cidre Champagne. À St-Félicien, au début des années 1950, ce produit était embouteillé dans un contenant de verre transparent portant l’inscription Melody et une clé de Sol dans un jeu de couleur bleu et blanc. Au cours de cette période, ce produit était appelé soit Cidre Champagne, soit Cidre de pomme ou soit encore Melody selon l’inscription sur la bouteille. À Jonquière, on commença à embouteiller ce produit dans un contenant de 7 onces utilisé jusqu’alors pour la mise en marché du produit Red Rock Cola. Cette bouteille portait cependant une capsule Cidre Champagne. Il est à noter que la franchise Red Rock Cola était devenue caduque par abandon des affaires de cette compagnie. Ce sont les clients du Saguenay et du Lac St-Jean-est qui ont baptisé ce produit Red Champagne dans les débuts des années 1950, et ce, dû au fait que le contenant portait l’écriture en rouge et blanc Red Rock Cola. Dans l’imaginaire, les clients ont associé le mot Red inscrit sur la bouteille et le mot Champagne inscrit sur la capsule. Ils l’appelèrent ainsi Red Champagne.